S’engager dans un voyage motivé par l’essentiel (3/3)

S’engager dans un voyage motivé par l’essentiel (3/3)

Quels sont les enjeux ? Qu’est-ce que cela requiert ?

Nous avons parlé dans les deux précédents articles du début et de la fin du voyage… et maintenant vient le moment de concrétiser le plan d’action. Car c’est bien beau d’avoir de grands rêves et un but ultime, mais si souvent cela manque d’actions concrètes pour mettre en œuvre notre plan au quotidien, si souvent il nous manque une stratégie et un processus clairs qui nous permettent d’avancer dans la bonne direction.

Avant de parler de stratégie et de processus, quelque chose d’important doit se passer en nous : c’est la prise de conscience de la situation actuelle et des émotions que cela génère en nous. Nous pouvons prendre exemple sur Jésus, qui exprime son état d’âme alors qu’il voit la situation des foules (Matthieu 9.36) :

À la vue des foules, il fut rempli de compassion pour elles, car elles étaient blessées et abattues, comme des brebis qui n’ont pas de bergers.

Est-ce que la situation des gens qui nous entourent, au près comme au loin, nous touche dans nos émotions ? Est-ce que le fait qu’ils cherchent sans véritable fruit nous émeut et nous fait réagir dans le sens de l’action ? C’est à la suite de cet épisode que Jésus invite ses ouvriers dans la moisson.

Maintenant, j’aimerais vous proposer un modèle biblique afin que nous soyons efficaces dans la mise en œuvre du mandat : réconcilier le maximum de gens avec Dieu pour sa seule gloire ! Ce processus a été expérimenté avec succès depuis plus de 40 ans par l’église Saddleback dont le pasteur Rick Warren est pasteur fondateur. Ce modèle permet à l’église locale d’être équilibrée dans les cinq objectifs dont nous avons le mandat donné par Jésus et ainsi d’être en bonne santé.

Pour cela nous utilisons deux symboles, le premier étant des cercles concentriques, qui identifient les différents niveaux d’engagement au sein de notre assemblée. Il permet également à l’équipe de responsables de constater que les besoins des gens diffèrent à chaque niveau et de savoir vers quel niveau les membres devraient progresser. Nous avons donc six groupes de personnes différentes rattachés à l’église. On parle de cercles d’engagement puisqu’on peut les représenter comme des cercles concentriques, allant de l’extérieur vers l’intérieur :

  1. L’entourage, représentant ceux qui ne vont pas à l’église ;
  2. La foule, représentant ceux qui viennent à l’église en tant qu’auditeurs ;
  3. L’assemblée, représentant ceux qui ont ouvert leur cœur à Jésus-Christ ;
  4. Les engagés, représentant ceux qui se sont engagés à grandir en tant que disciples de Jésus-Christ ;
  5. Le noyau, représentant ceux qui servent dans l’église ;
  6. Les mandatés, représentant les disciples qui se voient chargés d’une mission à accomplir auprès des personnes en recherche dans leur entourage ou au loin.

Voilà donc comment nous pouvons voir les gens. Maintenant, regardons au processus que nous pourrions suivre pour faire avancer les gens d’un niveau d’engagement vers l’autre. Nous le représentons sous forme d’un losange dont les angles insinuent un parcours en quatre étapes. Ceci est basé sur la façon dont Jésus approchait et accompagnait les gens. Tout au début de son ministère, alors qu’on lui posait la question sur le lieu où il résidait,  il leur demande de venir et voir. Ceci est relaté en Jean 1.39 : « Venez…et voyez. » C’est la première interpellation à lancer à nos contemporains, il faut les mettre en confiance, leur faire découvrir la réponse à leur curiosité, voire à leurs besoins. Le processus intentionnel de formation de disciples se décline en quatre engagements décrits par des étapes de croissance :

  1. L’Étape 1. À la découverte de ma famille spirituelle
    Le premier engagement qui s’impose invite à faire un choix : celui de devenir disciple de Jésus en l’acceptant comme Sauveur et Seigneur, ce qui pourrait être validé de façon visible par le baptême. C’est en quelque sorte l’entrée dans le royaume de Dieu qui fait désormais de ses disciples des membres de l’Église universelle, du corps de Christ, mais aussi de l’église locale. Ceci est exprimé par la communion fraternelle. Nous sommes ici dans le cercle de « l’assemblée » (en faisant référence au symbole des cercles concentriques). Mais on ne doit pas s’arrêter là.
  2. L’Étape 2. À la découverte de la maturité spirituelle
    Cette étape-ci invite le disciple en développement à s’engager dans la maturité, à ressembler à Christ, ce qui nous place ainsi dans le cercle des « engagés ». Malheureusement, beaucoup de chrétiens stagnent à cette étape. Mais si on a un processus intentionnel de formation de disciple, on est encouragé à découvrir la suite.
  3. L’Étape 3. À la découverte de ma F.O.R.M.E. dans le ministère
    Elle fait découvrir notre F.O.R.M.E. (voir les articles à ce sujet) pour nous engager dans un ministère ou service qui nous correspond et dans lequel nous nous épanouissons. Nous avons avancé et sommes maintenant dans le cercle du « noyau ».
  4. L’Étape 4. À la découverte de la mission de ma vie
    Cette étape nous encourage non seulement à inviter nos contemporains à « venir et voir », ce qui peut aussi se traduire par un mandat d’aller annoncer l’Évangile là où le Seigneur nous l’indique, que ce soit dans le lieu de notre habitation, de notre travail mais aussi au loin. Nous sommes arrivés dans le cercle des mandatés et bien que nous « restions » là mentalement, nous sortons et allons chercher des gens pour qu’ils commencent à avancer d’un cercle concentrique à l’autre en suivant à leur tour le processus.

Ces 4 étapes représentent 4 des 5 objectifs que le Seigneur nous demande d’accomplir pour devenir un disciple en bonne santé et équilibré. Il manque donc le 5e qui est celui de l’adoration et qui pourrait se trouver à chaque étape, car chaque fois que nous exprimons la communion fraternelle, que nous grandissons en maturité, que nous servions ou que nous annoncions la Bonne Nouvelle, nous adorons Dieu, nous le glorifions et il prend ainsi plaisir à nous voir tels qu’il nous a conçus.

À vous !

Quelles sont les réflexions que ce processus intentionnel suscite pour vous ? Que pensez-vous de la façon de voir les gens par rapport à leur engagement et quel en est l’enjeu ?

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *