Communiquer avec pertinence à un public (3/8)

Communiquer avec pertinence à un public (3/8)

Mon propos vaut-il la peine d’être écouté ? Comment le rendre attractif ?

L’autre jour, j’ai commandé un article sur le web qui sert à faire défiler le texte affiché sur mon iPad avec le pied. Eh oui, cela existe… J’avais étudié les différents produits disponibles et avais conclu que l’article en question ferait l’affaire. Quelques jours plus tard, tout content de le recevoir, et ce dans les délais escomptés, je le déballe et le connecte en Bluetooth, mais lorsque j’appuie sur la pédale, cela ne fonctionne pas. Je me saisis donc du manuel de l’utilisateur succinct livré avec la pièce, mais à ma grande surprise, je lis des explications qui me sont incompréhensibles sur la manière de faire fonctionner cet outil. Je vais j usqu’à imprimer le manuel complet que j’avais téléchargé, mais malgré tout mon acharnement, je ne parviens pas à faire fonctionner mon acquisition.

Je me résous donc à aller sur Google, à taper quelques mots dans la barre de recherches, et voici que je tombe sur une petite vidéo qui m’explique pas à pas, en live et en quelques minutes, comment faire fonctionner mon outil, et en gardant le sourire ! Comme quoi, communiquer un message ne signifie pas simplement en parler, encore faut-il le faire de façon pratique et concrète en évitant les grandes explications théoriques.

En pensant à ce genre d’épisode qui se répète en fait assez souvent dans nos vies, j’ai réfléchi à la façon dont souhaitons opérer des changements dans la vie des auditeurs. Nous sommes souvent dans la position de communiquer un message positif, une bonne nouvelle, mais on arrive encore à le faire pour que les gens nous trouvent inintéressants dans nos propos, souhaitant qu’on raccourcisse encore notre temps de parole. En plus, les auditeurs ne sont pas convaincus par la communication et n’agisse pas en conséquence. Pourquoi ? Certainement nous ne nous sommes pas posé une question importante.

Comment communiquer de façon pratique ?

Je vous suggère 5 manières de le faire.

1.     Viser une action spécifique pour mettre en route le processus du changement 
Lorsque nous communiquons, nous devrions toujours nous demander ce que nous voulons que les gens fassent après nous avoir écoutés. On pourrait en énumérer trois :

  • Que dois-je les amener à penser ?
  • Que dois-je les amener à ressentir ?
  • Que dois-je les amener à faire ?

Si je veux créer une dynamique, il me faut être spécifique, concret. Je dois donc décrire clairement le comportement qu’ils devraient adopter. Dans chaque message, il faut que je choisisse un objectif pratique, facile à résumer en une seule phrase.

2.     Montrer l’exemple 
Lorsque nous communiquons, nous devrions toujours nous demander ce que nous voulons que les gens fassent après nous avoir écoutés. On pourrait en énumérer trois :
Il n’y a rien de plus convaincant pour les gens que de constater que je fais moi-même (ou ai fait) ce que je dis.

3.     Poser des questions pertinentes 
Des questions bien pensées aident les gens à s’auto-évaluer et à agir en conséquence. Les amener à réfléchir sur leur propre situation, peu importe le domaine, est une première étape vers l’action. Un quiz d’auto-évaluation peut être très utile à ce sujet.

4.     Proposer des étapes précises 
Quand un enfant apprend à marcher, c’est un pas après l’autre, et on l’encourage après chaque tentative, chaque pas accompli. On ne va pas lui montrer le marathon qu’il pourrait courir dans vingt ans. On va se concentrer sur les prochains pas concrets que l’enfant est en mesure de faire. Et cela est valable aussi pour un adulte qui apprend un nouveau comportement. Pensons aux personnes qui doivent réapprendre à marcher ou à parler après une lourde opération ; les étapes de cette rééducation peuvent sembler insignifiantes mais elles sont essentielles  pour progresser.

5.     Donner de l’espoir aux gens 
C’est très important d’insuffler de l’espoir. Les gens ont besoin d’encouragement. S’ils pensent qu’il n’y a pas d’espoir, ils ne vont même pas essayer.

À vous !

Vous posez-vous cette première question avant de vous adresser à un auditoire ? Qu’avez-vous découvert ?

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *