Reconnaître la voix de Dieu (2/2)

Reconnaître la voix de Dieu (2/2)

Est-ce possible ? Comment tester une impression pour savoir si c’est la voix de Dieu ?

Le premier filtre pour reconnaître la voix de Dieu était : Est-ce en accord avec la Bible ?  Je vous propose de continuer à évaluer les autres filtres afin de mieux cerner la voix de Dieu lorsque nous sommes face à des choix, décisions ou autres prises de position.

2. Est-ce que cela me rend plus semblable à Christ ? 
La vie est faite d’épreuves, de responsabilités et n’est qu’une étape temporaire. On passera bien davantage de temps de l’autre côté de la mort que de ce côté. Le but de Dieu depuis notre premier souffle est de nous rendre semblables à son Fils. Nous appartenons par la foi à sa famille et ainsi notre passage sur terre devrait nous transformer de plus en plus à l’image de Jésus-Christ. Dieu s’intéresse certainement davantage à notre caractère qu’à notre confort ou carrière.

Que votre attitude soit identique à celle de Jésus-Christ.    Philippiens 2.5 (S21)

Nous faisons toute pensée prisonnière pour qu’elle obéisse à Christ.      2 Corinthiens 10.5 (S21)

3. Est-ce que mon église pourrait l’approuver ? 
Nous ne sommes pas appelés à vivre en solitaires, mais bien à être dépendants des uns des autres et nous sommes invités à maintes reprises à vivre de façon à refléter ensemble la sagesse si diverse de Dieu. Une des manières qui pourraient nous aider dans la mise en œuvre de ce filtre est de participer à la vie d’un petit groupe au sein de notre communauté.

Alors maintenant, par l’Église, tous ceux qui ont autorité et pouvoir dans les cieux peuvent connaître la sagesse de Dieu.      Éphésiens 3.10 (PDV)

Le salut se trouve dans le grand nombre des conseillers.     Proverbes 11.14b (SEM)

4. Est-ce cohérent avec la manière dont Dieu m’a formé ?

Dieu nous a formés de façon unique et nous a attribué un certain nombre de dons, talents et aptitudes. Nous avons un ADN bien distinct et Dieu souhaite nous utiliser dans ce cadre-là. Nous découvrirons que que c’est dans ce cadre que notre plaisir, notre épanouissement et notre développement sont possibles. C’est vrai que souvent nous sommes forcés de suivre d’autres voies à cause de circonstances indépendantes  de notre volonté, mais cela est un autre sujet…

En réalité, c’est lui qui nous a faits ; nous avons été créés en Jésus-Christ pour des œuvres bonnes que Dieu a préparées d’avance afin que nous les pratiquions. Éphésiens 2.10 (S21)

…nos talents varient suivant la grâce qui nous a été conférée. Romains 12.6 (PV)

5. Est-ce que cela est de ma responsabilité ?

J’ai besoin d’écouter la voix de Dieu pour moi, pas pour l’autre. Malheureusement, on est souvent tenté de dire aux autres ce que Dieu semble leur dire, comme si Dieu ne pouvait pas lui-même leur parler… Bien entendu, nous pouvons être des poteaux indicateurs, mais soyons très prudents. Les versets ci-dessous montrent bien notre propre responsabilité.

Jésus lui dit : «Si je veux qu’il vive jusqu’à ce que je revienne, en quoi cela te concerne-t-il ? Toi, suis-moi.»     Jean 21.22 (S21)

Qui es-tu pour juger le serviteur d’un autre ? Qu’il tienne bon ou qu’il tombe, cela regarde son seigneur. Mais il tiendra bon, car Dieu a le pouvoir de l’affermir.      Romains 14.4 (S21)

Mais toi, pourquoi juger ta sœur ou ton frère chrétiens ? Et toi, pourquoi les mépriser ? En effet, nous devrons tous nous présenter devant le tribunal de Dieu… Ainsi chacun de nous devra rendre des comptes à Dieu.     Romains 14.10, 12 (PDV)

6. Est-ce que cela suscite une conviction plutôt qu’une condamnation ?

La conviction vient de Dieu alors que la condamnation vient de Satan. La conviction expose ce qui est mal alors que la condamnation attaque notre valeur personnelle. En effet, Dieu nous encourage à changer, mais n’attaque jamais notre valeur. Il souhaite nous corriger, mais ne nous condamne pas.

Maintenant donc, il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont unis à Jésus-Christ.      Romains 8.1 (SEM)

Je réprimande et corrige tous ceux que j’aime. Fais donc preuve de zèle et change de comportement.     Apocalypse 3.19 (FC)

7. Est-ce que je ressens la paix de Dieu par rapport à cela ?

Pour moi, c’est le filtre final, c’est une paix qui nous rassure lorsque nous avons passé tous les autres filtres. Elle nous confirme que c’est la chose juste à faire à ce moment, à la lumière des faits connus. Il est important d’avoir cette sérénité alors que nous nous engageons dans une décision, dans une voie donnée, car quand les choses deviendront plus compliquées, cette paix reçue nous gardera, comme le dit si bien le verset ci-dessous.

Ne vous inquiétez de rien, mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, dans une attitude de reconnaissance. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que l’on peut comprendre, gardera votre cœur et vos pensées en Jésus-Christ.     Philippiens 6.6-7 (S21)

Cette paix nous accompagnera certainement lorsque nous ferons ces 3 choses citées dans le verset ci-dessous, à savoir : écouter, prêter attention aux expériences du passé et en tirer les leçons pour l’avenir en étant prêt à les citer, c’est-à-dire en revisitant leur impact sur notre vie.     

Écoute bien les paroles des sages, fais attention aux leçons de mon expérience. Ce sera un plaisir pour toi si tu les gardes au fond de ton coeur, si tu es toujours prêt à les citer.        Proverbes 22.17-18 (PDV)

À vous !

Avez-vous pu vivre une telle démarche pour reconnaître sa voix ? Quels sont les bénéfices que vous en avez retirés ?

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *