Quels sont les objectifs d’un culte ? (2/2)

Quels sont les objectifs d’un culte ? (2/2)

Quel est le langage à utiliser ? Quels sont les effets recherchés ?

Alors que dans le dernier article, nous avons mis en avant quelques réflexions à prendre en compte concernant nos auditeurs, dans celui-ci nous allons aborder quelques éléments de l’organisation de la rencontre .

Trop souvent, les cultes sont un enchaînement de routines qui sont réitérées chaque dimanche et il semble que les éléments mentionnés dans le dernier article ne sont pas pris en compte. C’est pourquoi il est important de porter dans la prière les observations que nous avons faites, d’en discuter avec le leadership et de se laisser inspirer pour une stratégie à appliquer, tant pour les aspects spirituels que pratiques. Je parle de stratégie, car nous ne visons pas un impact à court terme, mais à moyen voire long terme. Le changement qu’on souhaite voir s’opérer chez les personnes n’est souvent pas dû à un seul culte ou message, mais fait plutôt suite à une série de plusieurs rencontres. Souvent, l’objectif ultime pourrait simplement être de susciter en une personne en recherche la volonté de revenir pour entendre la suite… C’est pourquoi je propose deux caractéristiques à prendre en considération lors de la planification d’un culte :

1. L’accessibilité

N’ayons pas seulement à l’esprit les fidèles qui sont toujours présents, mais pensons aussi aux personnes qui sont en recherche. Voici plusieurs questions à se poser :

  1. Quels sont les horaires ou jours que nous offrons pour un culte en présentiel ?
  2. Est-ce que l’endroit est facile d’accès, que ce soit pour les motorisés ou les piétons ?
  3. Offrons-nous la possibilité de suivre les cultes en ligne ? Est-ce de qualité ? Est-ce présenté de façon attractive ?
  4. En parallèle du culte pour adultes, offrons-nous aux enfants un programme dynamique qui fait qu’ils veulent revenir ?

Avons-nous une garderie pour les tout-petits afin que les parents puissent pleinement vivre le culte sans se faire du souci ?

2. La compréhension

Ce point aussi est trop souvent mis de côté et demande pourtant toute notre attention. Car c’est cela qui va conduire les visiteurs à revenir et même en attirer encore d’autres. Voici quelques questions à se poser :

  1. Parlons-nous le même langage que nos auditeurs ? Utilisons-nous des expressions que tout le monde comprend ? Faisons-nous un effort pour que nos paroles soient compréhensibles de tout un chacun ?
  2. Est-ce que le titre du message interpelle et met les auditeurs sur le qui-vive ?
  3. Est-ce que les premières minutes du culte sont dynamiques et rejoignent les visiteurs dans leurs préoccupations ?

Proposons-nous des étapes simples pour accompagner les gens dans leur cheminement spirituel ?

Afin de travailler dans le sens d’une compréhension plus aisée pour les auditeurs, je vous propose quelques points à prendre en considération :

  1. Distribuer un pense-bête imprimé comportant les versets clés ainsi que les points d’application du message. Chacun se sentira ainsi à l’aise pour lire les versets commentés lors du message et disposera d’un rappel des applications quotidiennes .
  2. Assurer un bon rythme de déroulement du culte et réduire les temps de transition.
  3. Faire en sorte que la technique (son) soit au point et que tout soit bien rodé.
  4. Ne pas s’excuser pour le manque de quoi que ce soit, mais tout faire pour qu’il n’y ait pas de manque. Souvent les excuses sont un frein à l’amélioration. Rappelons-nous que nous avons des visiteurs et que nous voulons tout faire pour qu’ils se sentent à l’aise et qu’ils reviennent. Leur vie spirituelle est en jeu !
  5. Tout faire pour que les prières pastorales soient courtes et dans un langage compréhensible.
  6. Éviter les communications internes à l’église.
  7. Permettre aux visiteurs de rester anonymes, car il n’y a rien de tel que cette peur de devoir se dévoiler.

La planification et le déroulement d’un culte demandent une grande dépendance vis-à-vis de Dieu, mais aussi une observation renouvelée du public. Notre Seigneur avait ce regard, comme nous le lisons en Matthieu 9.36 :

À la vue des foules, il fut rempli de compassion pour elles, car elles étaient blessées et abattues, comme des brebis qui n’ont pas de berger.

Que nos cœurs soient aussi émus de compassion à la vue des foules et cela nous permettra certainement d’avoir des cultes qui induisent des changements durables dans la vie des auditeurs.

À vous !

Quel besoin vous touche le plus chez vos auditeurs ? Comment y répondez-vous ?

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *