Ma semaine idéale (1/2)

Ma semaine idéale (1/2)

Est-ce possible de vivre une semaine efficace sans avoir l’impression de jouer au « pompier », d’être mené par les réunions ou les demandes incessantes des autres ? Est-ce possible d’enfin se consacrer ce que l’on souhaite faire ?

J’ai souvent voulu que telle ou telle chose soit faite d’ici la fin de la prochaine semaine de travail. Et voilà que la semaine commence, et que les jours passent, sans que je puisse vraiment m’y atteler, car je suis sans cesse en train de gérer des demandes « urgentes » de mes collègues ou clients, participer à des réunions, sans parler de répondre aux mails qui s’accumulent dans ma boîte de réception. La fin de la semaine est là et j’ai l’impression d’avoir été à la merci de l’agenda des autres sans avoir pu faire ce que j’avais prévu. Le pire, c’est qu’il s’agit d’une semaine standard, pas même d’une semaine exceptionnelle…

Dans cet article et le prochain, j’aimerais vous communiquer la substance de l’enseignement de Michael Hyatt concernant la planification d’une semaine efficace et idéale. Lord Chesterfield, en 1747, avait déjà mis son fils en garde alors qu’il n’y avait pas de téléphone portable ou d’informatique : « Il y a assez de temps pour tout dans la journée, si vous ne faites qu’une chose à la fois, mais une année entière ne vous suffira pas si vous voulez faire deux choses à la fois. »

Avant de planifier notre semaine idéale, nous allons apprendre à regrouper nos activités par importance, de telle sorte que nous puissions nous concentrer sur l’exécution d’une tâche à la fois. Un aspect de cela consiste à regrouper les tâches similaires et à leur attribuer un créneau donné. Par exemple, chaque matin et à la fin de chaque journée, nous pourrions consacrer un certain laps de temps à trier et traiter nos courriels. Il nous paraît utile de diviser le temps selon trois grandes catégories d’activités : l’avant-scène, l’arrière-scène et le hors scène. Cette métaphore s’inspire d’un passage de la pièce de Shakespeare Comme il vous plaira :

Le monde entier est un théâtre,
Et les hommes et les femmes ne sont que des acteurs,
Ils ont leurs entrées et leurs sorties.
Et un homme dans le cours de sa vie joue différents rôles.

En effet, nous sommes des acteurs dans le sens que nous jouons de nombreux rôles chaque jour si nous n’y prêtons pas attention. Considérons chacune de ces trois catégories.

L’avant-scène

Le métier d’un acteur est de jouer le rôle d’un personnage, et il le joue sur scène pour que tout le monde le voie. Les tâches pour lesquelles vous êtes engagé et payé constituent les activités de votre avant-scène. Il s’agit de vos fonctions principales, du travail effectif que vous accomplissez, de l’expression concrète de vos compétences et performances.

L’arrière-scène

Pour être en mesure d’être performant sur l’avant-scène, il y a un temps de préparation et d’organisation nécessaire alors que le public n’est pas présent. Il peut s’agir de se former afin d’être plus performant, d’établir une checklist, de faire du rangement, de coordonner les rôles des différents acteurs, etc. Ces tâches de coordination, de préparation, de maintenance et de perfectionnement sont nécessaires pour réussir le travail de l’avant-scène. Ces activités de l’arrière-scène sont certes moins gratifiantes et moins agréables que celles de l’avant-scène, mais elles demeurent indispensables ; apprenons donc à les valoriser.

Le hors scène

Les activités en dehors de la scène font référence aux moments où nous ne travaillons pas et où nous sommes loin de la scène pour nous consacrer à notre famille et nos amis, à la détente, aux loisirs et au ressourcement.

Un acteur ne vit pas sur scène, il y travaille seulement. De même, notre vie n’est pas notre travail. Notre travail n’est qu’une partie de notre vie. Il est donc important d’équilibrer notre temps sur scène avec beaucoup de temps de qualité en dehors de la scène. Dans le prochain article, nous verrons plus précisément comment planifier ce temps-là.

Je vous propose déjà de classifier les différentes tâches que vous faites dans l’une de ces trois catégories. Cela vous donnera davantage de clarté pour regrouper les tâches similaires. Pour aller plus loin, je vous invite à vous procurer le livre Enfin libéré du surmenage et à lire le chapitre à ce sujet.

À vous !

Comment planifiez-vous une semaine pour qu’elle soit efficace ?

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *