Communiquer avec pertinence à un public (7/8)

Communiquer avec pertinence à un public (7/8)

Mon propos vaut-il la peine d’être écouté ? Comment le rendre attractif ?

Au fil des années, j’ai eu plusieurs mentors dans différents domaines de ma vie. Très souvent, ce qui m’a marqué dans leur travail avec moi n’est pas seulement leur mentoring, mais avant tout leur humilité qui consistait à ne pas omettre leurs luttes et faiblesses, leurs expériences et leur vulnérabilité. Et je crois que c’est cette authenticité qui a eu un impact sur ma vie et m’a fait progresser. D’ailleurs, je crois à ces mêmes valeurs lorsqu’on est parent ; il est illusoire de penser que nos proches – et en particulier nos enfants – ne nous voient pas comme nous sommes réellement.

Lorsque nous nous adressons à un public, il en va de même : si notre communication s’appuie sur notre vie personnelle, elle aura plus d’influence dans la vie de nos auditeurs, car elle reflètera leur propre vécu et nos conseils seront plus pertinents, davantage écoutés et suivis. Voilà donc la 7e question à se poser pour communiquer avec pertinence

Comment communiquer de façon personnelle ?

Plus nous nous faisons proches des gens en décrivant honnêtement notre vécu, plus nous sommes susceptibles d’avoir un impact sur leurs vies. D’ailleurs, au fil des messages donnés, les auditeurs sauront de suite si nous « vivons » le message que nous prônons ou si nous lançons simplement des injonctions à changer.

De nos jours, l’un des effets des médias est que les gens sont davantage sceptiques. D’où l’importance d’avoir un impact sur les gens non par le volume de la voix, mais par l’authenticité du message. Celui qui instaure un dialogue avec son public aura plus d’audience que celui qui tient un monologue manipulateur ou transmet simplement des informations. J’aimerais proposer 3 pistes pour nous aider à personnaliser notre message :

1.     Parler honnêtement de nos luttes et faiblesses 
N’essayons pas de les cacher. Soyons authentiques. Notre message n’en sera que plus crédible. Les auditeurs pourront ainsi se rendre compte que nous vivons quelque part les mêmes difficultés, les mêmes frustrations. Ils écouteront ainsi de façon plus attentive, surtout lorsque nous partagerons les choses vécues dans la douleur. Les gens pourront s’identifier à nous et auront plus de facilité à suivre nos conseils et recommandations. Le secret d’une communication réussie, c’est la capacité d’ôter le masque et de partager nos émotions réelles.

2.     Éviter d’employer des termes compliqués 
C’est en suivant des exemples que nous grandissons le mieux. Nous savons certainement que la majorité de nos apprentissages passent par l’exemple. Là encore, il y aura un effet bénéfique sur nos auditeurs s’ils voient comment nous avons évolué ; ils prendront courage et auront l’espoir de progresser eux aussi. Si nous ne sommes pas un exemple du message, notre communication n’aura pas d’impact transformateur.

3.     Parler de ce que nous sommes en train d’apprendre
Transmettons ce que Dieu est en train de nous enseigner maintenant. Pour être crédible, il faut le vivre, et quand nous découvrons quelque chose et que nous le vivons, cela nous marque. Lorsque l’expérience est passée, elle n’est plus aussi fraîche et le fer passé au feu s’émousse. C’est pourquoi je n’attends pas pour partager les choses que je suis en train d’apprendre. Si je suis moi-même convaincu d’une leçon apprise, vous allez le devenir aussi. En revanche, si je ne suis pas moi-même convaincu, vous ne le serez pas non plus.

À vous !

Vous posez-vous cette 7e question avant de vous adresser à votre auditoire  ? Qu’avez-vous découvert ?

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *