Communiquer avec pertinence à un public (4/8)

Communiquer avec pertinence à un public (4/8)

Mon propos vaut-il la peine d’être écouté ? Comment le rendre attractif ?

Lorsque je fais un achat, je n’aime pas me précipiter sur la première occasion qui se présente à moi. Je fais des recherches sur l’article en question, je compare non seulement le prix, mais aussi la qualité, en me demandant à quel point les différentes fonctions correspondent à mon besoin. Et mon expérience est que les magasins qui m’attirent le plus sont ceux qui ont un personnel aimable et disponible pour le client. Il ne cherche pas à vendre coûte que coûte, mais souhaite plutôt parler positivement du produit en question, il ne me ridiculise pas à propos de mes questions, même si en fin de compte je ne vais pas acheter. C’est dans ce type de magasin, où l’on m’a si aimablement accueilli, que je reviendrai encore et encore, car je m’y sens à l’aise, non jugé, mais valorisé dans ma recherche.

Voilà l’expérience enrichissante que nous aimerions offrir dans nos différents lieux de communication. Car c’est cela qui va être productif, valorisant pour chacun et conduire à des résultats de transformation durable. Voilà donc la 4e question à se poser pour communiquer avec pertinence :

Comment communiquer de façon positive ?

Ce sont les paroles aimables qui sont les plus persuasives. Si nous voulons être convaincants, nous devons être aimables. C’est pourquoi nous devons nous demander quelle est la façon la plus positive de faire passer notre message.
La Bible nous encourage d’ailleurs dans ce sens : « Celui a le cœur sage sera reconnu comme intelligent, et les paroles aimables sont d’autant plus persuasives » (Proverbes 16.21, SEM). 
Lorsque je suis abrupt, je ne peux pas être persuasif. Ce n’est pas en mettant les gens mal à l’aise que l’on parviendra à les faire changer de comportement. 
Les gens sont attirés par les lieux où l’on communique des messages positifs. C’est cela qui rend les personnes heureuses et qui va les aider à changer de comportement, sans les brusquer. C’est ce qui va faire revenir les gens.

D’ailleurs nous avons tous certainement fait l’expérience que la colère n’est pas un moyen d’influer sur la mentalité d’une personne. Car tout processus de changement commence avec un état d’esprit. Or, si nous « forçons » la personne à changer par des propos autoritaires, cela ne tiendra pas sur la durée.

Alors comment faire parler des mauvais penchants d’une manière positive ? En mettant en avant ce qui est juste, ce qui est bien, au lieu de condamner ce qui ne l’est pas. Et, lorsqu’on doit mentionner les choses négatives et difficiles à communiquer, il nous faut en parler avec une attitude d’amour et d’humilité. Nous réaliserons ainsi que les gens nous écouteront davantage et serons prêts à prendre en considération nos recommandations. En vue d’une communication positive, je pourrais me poser deux sous-questions :

1.     Mon message apporte-t-il une bonne nouvelle ?  
Le but de mon message devrait être une bonne nouvelle. Nous entendons déjà tellement de mauvaises nouvelles et de choses décourageantes… Donc, si l’on veut que les gens valorisent notre message et le transforment en actions spécifiques, il est souhaitable que nous cherchions à communiquer des informations positives à notre auditoire.

2.     Mon titre même comporte-t-il une bonne nouvelle 
Nous vivons dans un monde plein de choix. Nous avons à notre disposition 24h/24 pléthore de messages à écouter et regarder. Donc, nous ferions mieux de travailler nos titres afin qu’ils soient empreints d’un message de bonne nouvelle et se démarquent positivement à l’attention des gens que nous souhaitons atteindre.

Personne ne souhaite se rendre dans un endroit pour entendre un message négatif ou décourageant, n’est-ce pas ? Cherchons donc à communiquer dans des termes positifs, car c’est ainsi que nous pourrons commencer à influencer les gens.

À vous !

Vous posez-vous cette 4e question avant de vous adresser à votre auditoire ? Qu’avez-vous découvert ?

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *